APRÈS LE DECONFINEMENT, TOUS A PIED OU A VÉLO ?

« Plusieurs villes souhaitent éviter un recours massif aux voitures pour les déplacements. 

Avec le confinement, le trafic automobile s’est réduit drastiquement, et avec lui la pollution de l’air, notamment dans les grandes villes. Comment faire pour, qu’à la sortie, il n’augmente pas de façon exponentielle ? D’autant que « les gens vont avoir psychologiquement du mal à s’agglutiner dans les trams, bus ou métros », par crainte de transmission du virus, souligne Pierre Serne, président du Club des villes cyclables.

Plusieurs villes françaises veulent donc privilégier le vélo pour éviter un report massif sur la voiture et une forte pollution de l’air, soupçonnée d’aggraver les risques liés au coronavirus… » (Source : AFP samedi 18/04) Pour lire la suite cliquez ici

Que va-t-il se passer à LA FLÈCHE après cette crise sans précédent ? Beaucoup de bouleversements probablement, dans tous les domaines. En ce qui concerne notre domaine d’action, il faut saisir cette occasion pour engager (ou approfondir) une réflexion pour réorganiser l’espace public en portant une attention particulière aux modes de déplacements vertueux que sont le vélo, la marche à pied et tous les moyens de se déplacer non motorisés (thermiquement s’entend). Depuis plusieurs années nous agissons dans ce sens. Mais force est de constater que même si le discours se voulait pro-vélo, on est encore loin du compte sur le terrain. L’occasion aussi de mettre en place durablement, le dialogue entre usagers et concepteurs de l’espace public. C’est d’ailleurs un des engagements de la nouvelle équipe municipale. « Ensemble, relevons les défis d’aujourd’hui !« , un slogan plus que jamais d’actualité !

On peut raisonnablement penser que cette crise sanitaire prendra fin (?) mais les problèmes liés au réchauffement climatique, à la pollution, à la biodiversité restent entiers… ! A nous de faire en sorte que rien ne soit plus comme avant.

Assemblée Générale 2020

Ce 15 février, nous avons au cours de l’AG, fêté les 10 ans de la création de Cyclopédie. Un hommage a été rendu à Gérard Lemesle qui fut un des initiateurs. Au cours des échanges nous avons rappelé nos revendications auprès des élus présents. Une synthèse des premiers résultats du Baromètre des villes cyclables a été présentée et commentée. Un diaporama complétait cette rétrospective.

Après le pot de l’amitié offert aux participants, la matinée s’est poursuivie, dans une bonne ambiance, par un repas partagé .

Pourquoi promouvoir, développer, encourager, favoriser les moyens de déplacements non motorisés ?

Le vélo ou la marche à pied sont particulièrement bien adaptés aux nouvelles exigences environnementales en particulier en ville : respect de l’environnement, qualité de la vie…

C’est à la fois bon pour la santé, bon pour la planète, bon pour le pouvoir d’achat.

Il s’agit là de modes de déplacements agréables, conviviaux, non bruyants, non polluants, évitant les soucis de stationnement, le stress dans les embouteillages, accessibles à tous les budgets.

Continuer la lecture de « Pourquoi promouvoir, développer, encourager, favoriser les moyens de déplacements non motorisés ? »