Belle surprise !

Le magasin Biocoop de La Flèche nous fait un don de 500 euros. Belle surprise ! Ce don s’inscrit dans le cadre de sa politique de soutien aux associations. Un grand merci à toute l’équipe du magasin.

Les sourires sont derrière les masques !
  • Quels projets financer avec cette somme ?
    • Compléter l’outillage de Cycl’Atelier
    • Compléter les équipements pour la vélo-école
    • Financer une partie de l’achat et de l’impression de gilets haute visibilité

Cyclistes pour votre sécurité soyez VISIBLES !

Témoignage

Depuis près de 30 ans, j’utilise le vélo pour me déplacer à La Flèche. J’ai pu repérer au cours des années que la circulation automobile n’avait cesser d’augmenter et que nous, cyclistes étions parfois invisibles, ignorés, gênants. Cela se traduit par de petites ou de grandes frayeurs comme par exemple, quand roulant sur un giratoire un automobiliste me « grille » la priorité ou quand dans une rue en sens unique, un véhicule ne pouvant me doubler est venu heurter mon garde boue arrière ! Eh oui, nous sommes nombreux à vivre de telles situations ( on peut multiplier les exemples). Depuis peu je m’équipe régulièrement d’un gilet jaune proposé par Cyclopédie, floqué du message « PARTAGEONS LA RUE » avec rappel de la distance de 1m à respecter lorsque l’on double un cycliste. Je constate que maintenant les automobilistes sont plus respectueux, rares sont ceux qui me frôlent en me dépassant.

C’est sûr, je suis devenue visible ! Le message alerte et fait prendre conscience que « me renverser nuit gravement à ma santé » ! – Odile

1 m c’est la distance que doit laisser l’automobiliste lors du dépassement d’un cycliste en ville. La distance est de 1,5 m sur route.

Conseils

Etre visible est essentiel pour votre sécurité > Port d’un gilet haute visibilité ou de vêtements clairs – utiliser des systèmes d’éclairage performants la nuit – tendre le bras pour signaler vos intentions (indispensable sur les giratoires)… et dans tous les cas restez vigilants !

Conseils sur la sécurité à vélo

Quelques conseils sur la sécurité à vélo en particulier sur l’éclairage, pour la saison à venir :

N’oubliez pas : A vélo VOIR et surtout ETRE VU c’est VITAL !

* Equipements obligatoires : systèmes d’éclairage AV et AR – catadioptres oranges sur les roues et les pédales – catadioptres rouge à l’arrière et blanc à l’avant (souvent intégrés dans les systèmes d’éclairage). Plus d’infos sur le site de la FUB (http://fub.fr) en particulier les résultats des tests d’éclairages 2020 (http://www.fub.fr/tests-eclairages).

* Le port de vêtements clairs ou mieux de gilets haute visibilité (gilets jaunes) est fortement recommandé pour se rendre visible des autres usagers, les automobilistes ayant la fâcheuse tendance à ne pas nous voir !

* Et enfin à ne pas négliger pour se déplacer : un vélo en bon état, des freins efficaces, des pneus biens gonflés…ça peut aider !

C’est tellement mieux un vélo bien éclairé !

Modification des horaires de Cycl’Atelier adaptés au nouveau couvre-feu !

Nous modifions à nouveau, les horaires d’ouverture de notre atelier pendant la période du couvre-feu.

Ouverture de 16h à 18h pour nos 2 permanences, mercredi et vendredi

Le fonctionnement de l’atelier reste identique à savoir > accueil uniquement sur rendez-vous au 06 34 96 41 02

Merci de respecter les consignes sanitaires : Port du masque obligatoire – respect des distances – lavage des mains…

N’hésitez pas à prendre contact, nous vous accueillerons avec plaisir !

A bientôt…

APRÈS LE DECONFINEMENT, TOUS A PIED OU A VÉLO ?

« Plusieurs villes souhaitent éviter un recours massif aux voitures pour les déplacements. 

Avec le confinement, le trafic automobile s’est réduit drastiquement, et avec lui la pollution de l’air, notamment dans les grandes villes. Comment faire pour, qu’à la sortie, il n’augmente pas de façon exponentielle ? D’autant que « les gens vont avoir psychologiquement du mal à s’agglutiner dans les trams, bus ou métros », par crainte de transmission du virus, souligne Pierre Serne, président du Club des villes cyclables.

Plusieurs villes françaises veulent donc privilégier le vélo pour éviter un report massif sur la voiture et une forte pollution de l’air, soupçonnée d’aggraver les risques liés au coronavirus… » (Source : AFP samedi 18/04) Pour lire la suite cliquez ici

Que va-t-il se passer à LA FLÈCHE après cette crise sans précédent ? Beaucoup de bouleversements probablement, dans tous les domaines. En ce qui concerne notre domaine d’action, il faut saisir cette occasion pour engager (ou approfondir) une réflexion pour réorganiser l’espace public en portant une attention particulière aux modes de déplacements vertueux que sont le vélo, la marche à pied et tous les moyens de se déplacer non motorisés (thermiquement s’entend). Depuis plusieurs années nous agissons dans ce sens. Mais force est de constater que même si le discours se voulait pro-vélo, on est encore loin du compte sur le terrain. L’occasion aussi de mettre en place durablement, le dialogue entre usagers et concepteurs de l’espace public. C’est d’ailleurs un des engagements de la nouvelle équipe municipale. « Ensemble, relevons les défis d’aujourd’hui !« , un slogan plus que jamais d’actualité !

On peut raisonnablement penser que cette crise sanitaire prendra fin (?) mais les problèmes liés au réchauffement climatique, à la pollution, à la biodiversité restent entiers… ! A nous de faire en sorte que rien ne soit plus comme avant.

Les résultats du « Baromètre des villes cyclables » pour La Flèche

Fort de la première place en 2017 des villes de moins de 20 000 habitants, Cyclopédie a incité les Fléchois à répondre au nouveau questionnaire du baromètre des villes cyclables organisé par la FUB en 2019. Il y a eu 149 réponses, résultat satisfaisant par rapport au 90 de 2017.

Si La Flèche, classée en 5ème position sur le plan national, est une ville où les cyclistes se sentent bien, on note cependant, au delà de quelques points forts, encore pas mal de points faibles. Les résultats de La Flèche en zoomant sur la carte.

De Verron au centre ville, un parcours original !

Le chemin du Vaugelet... 

Cet itinéraire n’est pas le plus court pour rejoindre le centre ville, mais c’est l’occasion de flâner pour découvrir de nouveaux passages comme le chemin du Vaugelet et d’emprunter des rues plus tranquilles. Le parcours est disponible sur OPENRUNNER    (Identifiant n° 10772429). (Sur le site cliquez sur « Trouver un parcours  » – entrer le n° identifiant – cliquez sur « Rechercher »).

 Pensez à vous rendre visible, signalez vos intentions, restez vigilants, les automobilistes ne le sont pas toujours ! 

Le retour peut se faire par le même trajet (! rue de la Paix en sens interdit, prendre par le champ de Foire) ou par l’itinéraire plus direct : rue de la Magdeleine puis rue des Eturcies.

A découvrir : un itinéraire à vélo de St Germain vers le centre ville !

Une idée d’itinéraire agréable et sécurisé…

Cet itinéraire privilégie les rues à faible circulation et les passages en site propre. Pensez à vous rendre visible, signalez vos intentions, restez vigilants, les automobilistes ne le sont pas toujours ! Le parcours est disponible sur Openrunner https://www.openrunner.com/ (Identifiant n° 10715613). (Sur le site cliquez sur ‘Trouver un parcours » – entrer le n° identifiant – cliquez sur « Rechercher »).

En partant de la place de l’église sur la rue Léo Delibes prendre à droite le chemin des Quentins, le chemin de la Plesse puis tout droit sur le giratoire vers la rue St Germain…

Après avoir traversé le Bld. du Québec tout droit sur la rue St Germain, prendre l’allée Félix Bayle (2ème à droite), emprunter (vers la gauche) la passerelle sur la Faucillette puis l’allée Olympe de Gouges pour rejoindre le Champ de Foire en direction du centre ville…

Le retour peut se faire en prenant la rue Couchot depuis le Bld. d’Alger jusqu’à la rue de Ceinture. Prendre à gauche puis à droite sur l’allée Olympe de Gouges puis suivre le même trajet qu’à l’aller. Bonne promenade !

Opération « coup de pinceau »

Chacun s’applique…

Depuis le temps que Cyclopédie demande que les marquages vélo au sol soient refaits et n’ayant aucune réponse positive des services de la municipalité , nous avons décidé d’une opération « coup de poing/coup de pinceau » en présence de la presse.

… pour un beau résultat !

Ces derniers ont relayé notre action dans les quotidiens, et même en vidéo

Stationnements : le monde à l’envers !

Pour une ville 100% cyclable ?
… sans oublier les piétons, les bébés dans leurs poussettes, les personnes à mobilité réduite ! Souvent le manque de civisme de certains propriétaires de voitures gêne tout autant ces usagers. Une voiture c’est encombrant, on le sait, c’est, entre autre, pour ça qu’on fait du vélo 🚲😊. Le gros problème des automobilistes est donc d’arriver à garer leur auto lorsqu’ils n’en ont plus besoin. La Flèche est une petite ville, les distances d’un point à un autre ne sont jamais bien longues ; on peut, par exemple, arrêter sa voiture prés du stade pour rejoindre le centre à pied. Mais, pour certains,  marcher parait insurmontable !!! Conclusion, on retrouve les voitures stationnées aux endroits réservés aux autres usagers de la voie publique.
Nous avons repéré un certain nombre de ces irrégularités au cours de nos déambulations dans La Flèche…
Ne parlons pas de la Grande Rue qui, dès 10h voit ses trottoirs squattés par les véhicules ! ! !

Ils passent où les piétons ???

Mais dans les quartiers nous nous trouvons aussi bloqués par les voitures arrêtées sur de larges trottoirs, réservés, on le rappelle aux distraits, piétons,poussettes, fauteuils roulants…

Voilà une solution.